Autour de l'anniversaire de mon étoile à moi,

sans pathos mais en communion avec les mamans désenfantées,

après Donne-moi ta main pour l'étoile de Martin,

je rejoins le bel appel de Clairette

et vais broder pour

les bagouz à manon

Tout est dit là.